Err

Fiquet Pêche

Comment pêcher toc ? Nos conseils pour prendre des truites


Pêche au toc et lecture de l'eau, où se cachent les truites ?



La pêche au toc, que ce soit aux appâts naturels ou à la nymphe, demande en premier lieu, une bonne lecture de la rivière.
La lecture d'un ruisseau est plus facile, les bordures en eau haute, les devants ou derrières de rocher, trous et remous en eau basse, permettent de trouver facilement la truite.
Sur les rivières moyennes et grandes, c'est différent, il faut chercher à comprendre en observant la surface de l'eau pour deviner ce qu'il peut se passer dessous, mais avec un peu d'habitude la lecture devient plus facile.
Une chose est certaine, la truite se déplace dans le matelas d'eau créé par les perturbations dues aux cailloux et en aucun cas dans la zone de courant. La truite évolue dans ce matelas d'eau avec facilité, c'est la raison pour laquelle quand elle sort de cette zone pour prendre un appât, vous sentez un toc plus ou moins fort. En réalité pour revenir dans la zone du matelas d'eau, elle met un coup de tête qui aide avec la pression du courant son retour à cette zone.

Matériel pour la pêche au toc, visez la simplicité:



Comme l'affirme Mr Dominique, il se reconnaîtra, le matériel pour la pêche de la truite au toc, outre la canne truite et le moulinet truite, se compose ainsi: du fil fluo en 16/100, un ou deux Rigolettos, des plombs, un émerillons baril, un bas de ligne, un hameçon et une pince à plomb Stonfo.
Pour la canne, il y a du choix : soit télescopique ou encore télé-réglable d’une longueur de 3 à 5m en carbone. Une canne à fil intérieur est à privilégier sur les zones encombrées ou avec pas mal d’anneaux pour une bonne glisse du fil. Pour le moulinet, simple et léger, à tambour fixe ou tournant, le choix vous appartient. 
Vous devriez très vite pêcher vos premières truites au toc !

Les appâts pour la pêche de la truite au toc:



Je pense qu’il est important de partir à la pêche avec un bel éventail d’appâts différents (asticots, teignes, vers, portes bois et autres) afin de trouver au bord de l’eau celui qui fera réagir au mieux les truites du jour. 

Comment pêcher au toc ?



Concernant la technique de pêche à la truite aux appâts naturels, quand vous êtes au bord de la rivière,  prenez une perpendiculaire par apport à la rive, vous devez jeter en fonction de la profondeur de 15 à 45 degrés en amont. Votre plombée doit être en action de pêche au moins quand votre guide fil Rigoletto arrive en face de vous. Votre canne, à ce moment là, doit être inclinée d'une vingtaine de degrés vers la rivière, votre plombée doit dériver sans se rapprocher du bord. Vous contrôlez votre dérive en composant avec votre canne et la tenue du fil dans la main. Vous devez trouver ce ressenti qui est la limite de pousser votre ensemble tout en le retenant, la canne doit suivre votre ensemble au maximum vers l'aval avant de recommencer.
Concernant la plombée, elle doit variée en fonction du courant et de la profondeur, si vous accrochez fréquemment, votre plombée est sûrement un peu lourde, vous pouvez alors enlever des plombs avec votre pince, à contrario, si vous n’accrochez pas ou peu, vous avez des chance que votre plombée soit un peu trop légère, vous devez donc rajouter des plombs.
Concernant votre appât, il doit être changer régulièrement et doit toujours être en parfait état.

Raymond Fernandes, Fiquet Pêche


Rédigé le  17 oct. 2020 20:00  -  Lien permanent

Commentaires

Bonjour à tous les truiteurs, mon âge me permet avec mes vingt ans et mes cinquante sept ans d'expérience (ajouter les deux) de pouvoir juger impartialement le produits FIQUET.
Depuis toujours j'utilise les guides RIGOLETTO dans toutes leurs tailles, j'en ai essayé d'autres marques mais je suis vite revenu vers eux, un autre produit que j'emploi et j'en parle dans mes ouvrages sur la pêche au toc ce sont les "toc à ressort" là aussi dans toutes les tailles, ils sont indispensables au truiteur.
Si je devais choisir de ne pêcher qu'avec une pêche ce serait le TOC, et indubitablement ce serait strictement avec des materiels FIQUET. Par contre en guide RIGOLLETTO j'aimerais beaucoup retrouver ceux de couleur vert fluo. Avec mes vieux yeux ce sont ceux que je distingue le mieux. FIQUET, C'est Parfait et c'est une marque à l'écoute des pêcheurs et cela depuis toujours.
Publié par : MENQUET ROBERT - 12 fév. 2021 20:44
La pêche de la truite au « toc » est, sans doute possible, la plus ancienne des techniques utilisées dans la recherche de la capture des salmonidés.

Le terme « toc » est relatif à la transmission de la touche par une série de tocs ressentis dans la canne.

La nouvelle pêche aux appâts naturels ou artificiels , ne fait plus référence à un constat de touche mais à la synchronisation de la saisie de l’appât par la truite avec le réflexe de ferrage du pêcheur.

La conséquence de la perception instantanée de la touche avant le « toc toc » est une augmentation du nombre de captures mais surtout, un positionnement de l'hameçon au bord des lèvres et non plus au fond de la gorge de la truite.

Pour atteindre ce résultat, le pêcheur doit être en permanence à l'affût du moindre signe lui indiquant que la dérive de sa ligne s'est modifiée.

L'évolution du matériel nous a permis de mettre en œuvre cette symbiose pêcheur/touche.

Il reste cependant un et un seul élément qui est le modem de cette symbiose, c'est le RIGOLETTO ;

La petite boule fluo nous fournit une foule de services et d'informations allant de la propulsion de la ligne au ferrage.

Dans le milieu naturel, notre vision est très perturbée par les éléments extérieurs, couleur de la végétation, teinte de l'eau, luminosité, reflets..... Nous n'avons pas la capacité de perception du monde sauvage.

Le RIGOLETTO vient à notre secours.

Contient trois commentaires, vous avez lu le premier!

Dominique Gentric

Publié par : Dominique Gentric - 25 fév. 2021 13:21
suite de mon premier commantaire.
Au moment de propulser la ligne, nous devons veiller à notre environnement afin d'éviter qu'elle entre en collision avec les rochers, les branches et autres obstacles imprévus. Notre RIGOLETTO étant instantanément visible sur notre ligne, il nous permet de suite de la localiser.

Si tous se passe bien, notre ligne va voler vers le point d'impact que nous avons choisi, mais sans la présence du RIGOLETTO, même avec un fil fluo, la localisation de cet impact est quasi impossible , le RIGOLETTO permet de savoir instantanément où notre ligne a touché l'eau.

Vient ensuite la dérive, les courants, les remous, l'écume, les miroirs en perturbent la vision précise.

Le RIGOLETTO est là pour nous permettre de suivre en permanence la dérive de notre ligne.

Le RIGOLETTO lors de la pratique de cette technique, n'est cependant pas un flotteur. (Nous verrons pourtant plus tard que selon sa taille, ses fonctions peuvent évoluer).Lors de son positionnement sur notre ligne, nous devrons choisir une profondeur de pêche, or, elle est très variable et souvent sur les quelques mètres de notre dérive, elle peut ainsi changer de quelques dizaines de centimètres sur les 10 ou 15 mètres de notre coulée. Le RIGOLETTO dans ses tailles 1 et 2 a une portance quasiment nulle, le plus petit plomb le fait couler, et heureusement car cette particularité permet de faire varier la profondeur de pêche. En laissant couler le RIGOLETTO, nous conservons une présentation optimum de notre appât à la profondeur désirée, il reste cependant visible sous la pellicule de surface ce qui aide en permanence à la surveillance de la dérive de la ligne. En conditions de pêche optimum, sans vent, il est bien sûr possible de prévoir un réglage haut du RIGOLETTO, et de le conserver ainsi en permanence hors de l'eau.


Publié par : Dominique Gentric - 25 fév. 2021 13:27
Suite de mon deuxieme commentaire.

Nous n'en avons pas pour autant terminé avec les nombreux avantages de la petite boule, arrivera, si tout se passe normalement et si dame truite veut bien jouer avec nous, le moment de la touche.

Il est capital de suivre avec une grande attention le parcours de notre RIGOLETTO. Dès l'impact, et lors de sa balade au fil de l'eau, Analyser sa dérive par rapport au fil du courant sera le fondement des résultats obtenus, le moindre changement d'attitude, le RIGOLETTO nous indiquera une modification de la dérive de la ligne. Ainsi, de temps en temps, vous ferrerez dès ce signal, sur une branche ou un rocher, mais, le plus souvent, une jolie mouchetée sera piquée à votre hameçon.

Il faut en permanence, lors d'une partie de pêche, faire corps avec son RIGOLETTO, le résultat passe souvent par une fusion RIGOLETTO/PÊCHEUR .

Vous aurez compris que tout n'est pas encore dit sur notre fameux RIGOLETTO, il faudra encore parler de sa taille, de sa forme, de sa couleur, de sa fixation, et d'autres effets possibles sur la dérive de votre ligne.

Il faudra aussi aborder d'autres techniques nécessitant l'emploi indispensable de la petite boule dans des tailles et des formes différentes, mais toujours dans le même esprit.

A bientôt donc avec notre cher RIGOLETTO
Publié par : Dominique Gentric - 25 fév. 2021 13:29

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site